Planches à carder

J’ai réalisé des planches à carder plus pratiques et moins traumatisantes pour les muscles et articulations que les traditionnelles brosses à carder, et plus faciles à créer et à transporter que les cardeuses à balancelle (je voulais en créer une au départ, mais le poids et le temps d’usinage m’ont fait changer d’avis).

Je suis partie de brosses à carder traditionnelles dont un ami m’a fait don (merci !!!) et j’ai rétro-ingénié pour me rapprocher au maximum du cahier des charges : un minimum d’usure et un maximum d’efficacité. J’ai récupéré les agrafes des brosses. J’ai appris qu’elles devaient être fortement pliées pour rendre le travail facile. Leur solidité m’a étonné ! Elles étaient fixées sur ce que je croyais être du carton, mais après lavement il s’est avéré que sous la couche de papier se cachait trois épaisseurs d’une toile très solide en denim ! Mais pourquoi ce papier ? … Ça reste une énigme pour moi à ce jour.

Le drame est qu’avant de comprendre la véritable nature du support d’origine, j’ai fais une version en cuir durci où j’ai dû percer plusieurs centaines de trous au poinçon et enfoncer chaque agrafe. Une torture pour les doigts. Tissu 1 – 0 cuir.

Une fois la toile démasquée, j’ai décidé de la réutiliser après l’avoir durcie à la gélatine. Le résultat est génial ! Et j’ai laissé les agrafes en place :p J’ai ensuite cousu le tout sur une planche pré-trouée et j’ai fais de même pour l’autre brosse avec du cuir. Pour finir, j’ai créé le support de la cardeuse, qui s’est révélé extrêmement décevant à un détail près : j’ai fabriqué dans ce cadre des bandes de tissu qui m’ont permis d’améliorer énormément le métier à tissu, qui est devenu cent fois plus efficace, avec notamment une première (micro)navette et un système d’enroulement du tissu inspiré du métier à tisser gaulois.

Devant l’échec de la balancelle, j’ai décidé de réutiliser les bandes tissées pour accrocher la brosse à carder la plus grande autour de mes jambes et avoir une vraie prise pour tirer fort. De cette façon, il suffit de brosser 3 ou 4 fois pour passer d’une laine emmêlée et très sale à une laine propre et bien démêlée, prête pour le filage !

La version finale comporte une petite brosse avec des poignées intégrée pour placer les mains et une brosse plus longue et directement cousue sur une grande planche avec des trous pour accrocher une longue bande, laquelle se place au dessous des pieds. 100% ergonomique !

1 Reply to “Planches à carder”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *